La Française des Jeux saluée pour son travail en faveur de la parité

La Française des Jeux saluée pour son travail en faveur de la parité

Le Groupe FDJ s’est classé deuxième parmi les entreprises françaises en matière de « parité hommes-femmes », selon l’agence indépendante de notation du travail et de l’emploi Humpact Emploi.

L’opérateur de la loterie nationale française a été hautement félicité pour ses politiques d’entreprise et ses pratiques de recrutement transparentes et inclusives, obtenant les meilleurs résultats pour le groupe Paris Euronext.

Une situation quasiment égalitaire

Fondée en 2019, Humpact Emploi est une agence française indépendante de notation des entreprises qui évalue les performances des entreprises en matière de compétences liées au lieu de travail et à la responsabilité sociale.

La FDJ a été félicitée pour sa forte promotion de l’égalité dans tous les segments de son activité, et s’est classée deuxième dans l’indice Grand Prix de Humpact Emploi.

Humpact Emploi a noté qu’à partir de 2019, son pourcentage de femmes cadres supérieurs avait presque atteint la parité 50-50 avec les employés masculins, l’entreprise maintenant une politique d’égalité des salaires dans tous ses rangs. Il est à noter que FDJ a obtenu des notes élevées pour ses politiques progressistes en faveur des employés, qui permettent un congé paternel prolongé et aux employés d’accéder à des programmes éducatifs et de participer à des directives communautaires en matière d’aide sociale. 

Des progrès dans la continuité

Le FDJ a fait remarquer que les progrès en matière de parité au sein de l’entreprise étaient un effort continu depuis sa réforme de 2017 des stratégies de développement des ressources humaines et des talents de l’entreprise.

« Nous sommes fiers du score obtenu par Humpact sur nos politiques sociales et, en particulier, de notre engagement dans le domaine de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. Cette évaluation illustre notre volonté de développer une politique de ressources humaines ambitieuse, telle que d’atteindre et de maintenir un haut niveau de performance extra-financière », a déclaré Vincent Perrotin, directeur des ressources humaines du Groupe FDJ.

L’entreprise constitue donc un bel exemple de ce à quoi pourrait ressembler un monde juste et égalitaire.